Century21 Sweet Home Blog

La Fiscalité en Thaïlande pour les particuliers

La Thaïlande a ses spécificités en matière de fiscalité, que ce soit pour les particuliers ou les entreprises. Nous vous les présentons en détail dans cet article, car si vous souhaitez vous expatrier en Thaïlande, la fiscalité est bien sûr un élément incontournable, que vous soyez un particulier ou un chef d’entreprise.

La fiscalité des particuliers

Dès que vous devenez résident thaïlandais, c’est-à-dire lorsque vous passez plus de 180 jours par an au Royaume de Siam, votre imposition change. Il vous faut alors obtenir votre numéro d’identification fiscale afin de vous acquitter de votre impôt sur le revenu, aussi appelé Personnal Income Tax. Ce numéro est ce qui lie le particulier au Ministère Du Revenu Thaïlandais. Afin de l’obtenir,  il est nécessaire d’adresser un formulaire de demande dûment rempli avec une photocopie de votre alien card, de votre permis de travail, de votre passeport et d’un justificatif de domicile au centre des impôt local ou régional. A noter que cela doit être fait dans les 60 jours suivant l’obtention de votre premier salaire.

Le taux d’imposition sur le revenu évolue selon votre salaire comme ceci :

  • Inférieurs à 150 000 Bahts : 0 %
  • De 150 001 à 500 000 Bahts : 10%
  • De 500 001 à 1 million Bahts : 20%
  • De 1 à 4 millions Bahts : 30%
  • Supérieur à 4 millions Bahts : 37%

A noter que des abattements sont possibles :

  • Pour le contribuable : 30 000 Bahts
  • Pour le conjoint du contribuable : 30 000 Bahts
  • Pour chaque enfant : 15 000 Bahts
  • Pour chaque enfant scolarisé (en Thaïlande) : 2 000 Bahts

Egalement, la Thaïlande ne prélève aucune taxe sur l’héritage ni d’impôt sur la fortune. Par ailleurs, la taxe d’habitation est payée par le propriétaire du bien immobilier.

Si vous souhaitez des renseignements sur la fiscalité Thaïlandaise par rapport à l’immobilier, cliquez ici.