Century21 Sweet Home Blog

Cotiser pour sa retraite en tant qu’expatrié

Lorsqu’on part à l’étranger, la question de la cotisation pour la retraite se pose forcément. En effet, hormis en cas de détachement professionnel, c’est-à-dire une expatriation pour le compte d’une entreprise française, vous arrêtez automatiquement de cotiser pour votre retraite en France en tant que salarié aux régimes français de protection sociale et ce jusqu’à ce que vous retourniez en France et repreniez une activité professionnelle. Il est donc intéressant d’engager des démarches administratives afin de continuer à cotiser pour sa retraite française tout en travaillant à l’étranger.

Si vous travaillez au sein d’une entreprise étrangère en Thaïlande

Si vous devenez salarié d’une entreprise basée à l’étranger en Thaïlande, vous cotiserez par défaut au régime de retraite du pays en question, si tant est qu’il en existe un. Néanmoins, il est possible de continuer à cotiser au régime français si vous le souhaitez, c’est même particulièrement recommandé si vous comptez rentrer en France ! Pour cela deux options existent :

  • Cotiser à la CFE (la Caisse des Français à L’Etranger) : La cotisation est calculée selon le nombre de salariés expatriés de l’entreprise adhérent à la CFE, sachez que pour un salarié de plus de 35 ans les taux varient entre 4,60% et 6,30% du salaire. Le montant des cotisations est expliqué en détail ici.  Cela vous permettra d’avoir le droit à la retraite de base française, gérée par la CNAV, la Caisse nationale d’assurance vieillesse.
  • Adhérer à une des nombreuses complémentaires qui vous permet de ne pas interrompre l’acquisition de vos droit à la retraite du système français lorsque vous travaillez à l’étranger.

Si vous n’êtes pas travailleur

Plusieurs cas sont possibles ici afin de cotiser volontairement si vous n’êtes pas travailleur et que vous vivez à l’étranger :

  • Vous ne travaillez pas, vous êtes chargé de famille et vous pouvez justifier de cinq années de cotisation à la sécurité sociale, alors la cotisation volontaire est possible.
  • Si lors des six mois précédant votre expatriation vous étiez en poste, alors la cotisation volontaire est possible.

Enfin, gardez en tête que les cotisation à la CFE sont à considérer même en cas de départ court à l’étranger car le rachat de droits auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse ne sera pas forcément aisé administrativement et toujours plus cher que ce que cela vous rapportera pour votre retraite.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la retraite en Thaïlande vous pouvez consulter nos posts dédiés à à ce sujet en cliquant ici.